• Isobel

Une page qui (se) tourne

Drôle d'année...

Le rire se fait moins fréquent, les lèvres se serrent, le chagrin se réinvite au gré des nouvelles.

Les nouvelles d'un monde qui déraille et les départs soudain de ceux qui lâchent la rampe.

Mon père fait partie de ceux-là.

Le 1er octobre dernier, il a laissé le jardin, la bêche, les chatons, les efforts pour aspirer chaque bouffée d'oxygène et il est parti remuer d'autres ciels et terres.

Mon cœur s'est contracté sous le chagrin puis s'est relâché doucement, au rythme de l'automne qui s'installe et quand il a compris que l'aînée de la famille c'était moi maintenant....

Alors, comme la tête de file me va finalement bien, je remonte doucement sur le pont, je relève les amarres et je m’apprête pour un nouveau voyage, pour de nouvelles belles aventures.

Une dernière mise en nez pour clore l'année qui s'est si vite dérobée.

Un prochain déménagement qui se profile pour l'année qui vient, vers d'autres lieux, plus verts, plus mouillés, plus frais.

Une envie de partager à nouveau quelques mots, avec toi, avec nous. Des mots et de la joie car même au fond du trou, elle est là, présente, tapie, prête à illuminer à nouveau les yeux et l'âme... Faut juste accepter d'être touché-e, d'être poreux-se, d'être prêt à oublier tout-ce-qui-ne-va-pas pour laisser la grâce agir, pour laisser le vent nous décoiffer.

Amies et amis de ci et de là, que je connais ou pas encore, je vous remercie de me rappeler la vie à chacune de nos rencontres.

Et la prochaine arrive certainement bientôt !


Isobel

21/10/21


254 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout