• Marie-Pierre

Retour sur stage... 2


L'approche bienveillante et pas prise de tête m'a bien plu.

Je me suis sentie bien dans le groupe, que des gentils, pas de leader ship écrasant, pas de boulet, la différence de pratique entre les stagiaires n'était pas gênante.

Les exercices permettent de prendre contact avec les autres et d'être en confiance, ce qui permet de pouvoir lâcher prise et laisser s'évaporer la petite appréhension du début. cela a du participer à pouvoir rentrer assez vite dans le jeu et aussi à avoir une bonne interactivité entre les clounes.

L'exercice le plus difficile : choisir ma tenue pour le "concour lépine" et l'assumer, surtout les bottines croco, je ne sais pas pourquoi, une impression de dissonance me mettait mal à l'aise et septique et puis dur de trouver mon invention...le reste ça allait mais j'avoue que je préméditais parfois certains passages, comme par exemple les chapeaux, pour certains je me faisais ma petite idée en les voyant en tant que spectateur, ce n'était donc pas toujours absolument spontané mais pas que, il y avait aussi des passages pas du tout prémédités.

sinon, j'ai en général pris plaisir à rentrer dans les différentes propositions, j'ai bien aimé le dernier exercice, le retour de la foire foraine, j'avais retrouvé mes bottes à poils et j'étais bien dans mes bottes. bonne interactivité avec mes deux partenaires, thème inspirant.

Questionnement : je ne sais pas si j'ai trouvé mon cloune, il me semble que je m'agite beaucoup, j'aimerais plus de sobriété, mais au fond j'ai peur du silence et de l'immobilité alors j'ai peut-être tendance à en faire de trop mais j'ai aussi beaucoup d'énergie à dissiper, c'est bon aussi de la laisser s'échapper ...je me rend compte que je glisse facilement vers un cloune autoritaire, grognon, énergique alors que ce n'est pas vraiment les clounes que je préfère, c'est plutôt les clounes poétiques qui me touchent, ceux qui ont des trognes, ceux qui émeuvent.

Le plus difficile pour moi : se présenter au début, donner son impression à la fin, regarder vers le public, être sobre, être seule sur scène.

j'aurais aimé essayer ce qui est difficile pour moi mais à petites doses pour ne pas que cela devienne trop inconfortable...

Dimanche soir j'étais sur les rotules, fatiguée mais contente.


0 vue

Vivre l'Art pour retouver un Art de Vivre !

  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon

Isobel Quentin

La Belle Aventure

Tél. : 06.12.78.69.16

n° de Siret : 818 983 397 00014